Publications
Dans les tranchées de la Grande Guerre
Pour les abonnés
La première fois

Dans les tranchées de la Grande Guerre

«Kleihuid»

Bien que la Première Guerre mondiale ait épargné les Pays-Bas, Herien Wensink a été fascinée par la Grande Guerre. Son travail de fin d’études était une comparaison des œuvres de trois écrivains issus de différents pays, qui ont combattu dans les tranchées de la Première Guerre mondiale. Dans Kleihuid Wensink dépeint les atrocités et l’absurdité du conflit de façon détaillée et dans un langage par moments très suggestif et sensoriel, mais elle pose en même temps des questions pertinentes par-delà les horreurs de la guerre.

Harvey

Quatre doigts d’ivoire dépassaient du parapet. Harvey Cole regarda la manche gelée qui sortait à hauteur d’épaule de la boue compacte. La main, ou ce qu’il en restait, semblait se tendre pour le toucher. La peau était marbrée de gris plomb, du même gris éteint que la boue, leurs vestes, le monde.
- Hé, Cole, je vois que tu as déjà rencontré Archie!
Garett se retourna vers lui.
- On dirait qu’il s’était caché dans la boue devant notre mur. Bien sûr, on ne s’en est rendu compte que quand on a eu fini de bricoler. Mais si on le libère, c’est tout le bordel qui se casse la gueule, alors on le laisse tranquillement là où il est.
Garett était un gars du premier contingent: un soudard coriace, chevronné. Harvey palpa prudemment le tissu gris de la manche. L’étoffe craqua.
- Aucune idée si c’est un des nôtres ou un des leurs, c’est jamais évident à voir après coup.
Sans hésiter, Garett serra d’un geste théâtral la main gelée, partit d’un grand éclat de rire et reprit son bonhomme de chemin.
- N’oublie pas de le saluer. Il porte chance, mon gars!
Harvey fixait du regard la main qui se dressait de nouveau dans le vide, tendue en vain et à jamais. Il leva sa propre main à hauteur du bras, juste au-dessus des doigts de marbre, mais ne toucha que de l’air. Il se racla la gorge.
- Donne-m’en cinq, Archie.
Garett se retourna. Il essuya ostensiblement sa main à son pantalon avec une moue dégoûtée.

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€5/mois

€50/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous autorisez un paiement automatique. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be