Publications
Hoe minder grens, hoe minder contact - Plus la frontière s’estompe, moins on se fréquente
Pour les abonnés
société

Hoe minder grens, hoe minder contact - Plus la frontière s’estompe, moins on se fréquente

(Dirk Vandenberghe) - De Franse Nederlanden-Les Pays-Bas Français- 2017, nr. 42, pp. 104-119

Ceci est un article de nos archives imprimées

De grens tussen Frankrijk en Vlaanderen bestaat officieel nog nauwelijks. Toch stelt Dirk Vandenberghe vast dat ze er wel degelijk nog is en misschien nog meer dan vroeger. Is er een groeiende desinteresse? Is hiervoor een verklaring? Is de afnemende kennis van elkaars taal hiervan een van de oorzaken?

Officiellement, la frontière entre la Flandre et la France existe encore à peine. Pourtant, Dirk Vandenberghe constate qu’elle est toujours bien présente et peut-être même davantage qu’avant. Serait-il question d’un désintérêt croissant envers l’autre ? Pourrait-on se l’expliquer ? Faut-il en voir une des raisons dans le net recul de la connaissance de la langue de l’autre ?

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€5/mois

€50/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous autorisez un paiement automatique. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be