Publications
De Franse Nederlanden: bakermat van de Nederlandse cultuur?
Pour les abonnés

De Franse Nederlanden: bakermat van de Nederlandse cultuur?

(Ludo Milis) De Franse Nederlanden - Les Pays-Bas Français - 1985, nr 10, pp. 13-43

Ceci est un article de nos archives imprimées. Patientez, car nous devons le scanner

Het antwoord van de auteur op deze vraag is ontkennend. In het Romeinse en Karolingische rijk nam deze streek een vrij marginale functie in. De adel in het gebied werd meegetrokken in de verfransende tendens en de Saksische aanwezigheid heeft nauwelijks sporen nagelaten. Het aandeel van het gebied in de vorming van het Nederlands is gering. Kenmerkend is ook dat de oude steden Frans worden. Als er een deel was in de Franse Nederlanden dat als broeikas kan hebben gefungeerd, is dat eerder het Franstalige deel. Tegen de culturele druk vanuit het Franse zuiden en vanuit het verfranste Engeland was het Germaanse grensgebied niet opgewassen. Les Pays-Bas français, berceau de la culture néerlandaise? L'auteur répond par la négative à cette question. A l'époque romaine et carolingienne, cette région jouait un rôle assez marginal. La noblesse locale était aspirée par le mouvement de francisation et la présence saxonne n'a guère laissé de traces. Son apport dans la formation du néerlandais est réduit. S'il y a une partie des Pays-Bas français qui a pu jouer un rôle de serre chaude, c'est plutôt la partie de langue française. Les confins de la Germanité ne faisaient pas le poids face à la pression culturelle exercée par la France et l'Angleterre francisée.

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€3

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.