Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Publications

Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Louis Gilet. Un humaniste en Flandre ou le sublime alibi
Pour les abonnés
Les Pays-Bas français

Louis Gilet. Un humaniste en Flandre ou le sublime alibi

(Francine Lenne) Septentrion - 1978, nº 2, pp. 64-72

Ceci est un article de nos archives imprimées. Patientez, car nous devons le scanner

le critique français Louis Gillet (1876-1943) a passé la Première Guerre Mondiale en Flandre où il fit connaissance avec la culture flamande et le mouvement nationaliste flamand né sur le front. Toute sa vie, il s'est dépensé pour faire connaître la culture flamande et néerlandaise aux Français. Pour ce faire, il écrivit une foule d'articles dans les Cahiers de l'Amitié de France et de Flandre" fondés par André Mabille de Poncheville et dans la célèbre "Revue des Deux Mondes" de son beau-père. Dans ses articles, il ne manquait pas de mettre également l'accent sur la grandeur de sa propre culture française et sur son intérêt pour la culture néerlandaise."

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€3

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.