Publications
Multiple, attrayant et dynamique. Lille Design 2020
Les Pays-Bas français
Société

Multiple, attrayant et dynamique. Lille Design 2020

Lille sera la capitale du Design en 2020. Un titre porté avec fierté qui suscitera une activité considérable et de nombreux événements dans la vaste région de la Métropole européenne Lille (MéL). Le programme impressionnant exprime bien que Lille 2020 a la ferme intention de réaliser sa mission de développer un nouveau modèle pour la métropole.

La capitale élue du design mise surtout sur l’engagement du design comme catalyseur de développement. L’ambition est de donner, par le biais du design, des impulsions à tous les secteurs qui déterminent la vie urbaine d’aujourd’hui et du futur.

Elle le fait en tendant manifestement la main aux habitants de la métropole, mais aussi à tout un réseau international de designers, d’entreprises et d’organisations de renom et de tous les intéressés dans leur sillage.

La programmation extrêmement riche, centrée sur la créativité et l’innovation, démarre lors du week-end d’ouverture des 7­-8 décembre par le World Design Street Festival. Ce week-end, de Lille et Lambertsart jusqu’à Roubaix et Courtrai, des bureaux de stylisme, des ateliers, des lieux de travail et des expositions ouvrent leurs portes au grand public. Il y a des tas de choses à voir et à vivre à plus de cinquante endroits différents et les visiteurs y auront l’occasion de créer eux-mêmes des objets conçus pour faciliter la vie quotidienne. En tant que ville de stylisme reconnue par Creative Cities Network de l’UNESCO, Courtrai ne veut évidemment pas être en reste. Elle propose plein de choses à découvrir à plusieurs endroits librement accessibles (comme BUDA Makerspace, DeStroate of Texture).

L’ambiance passionnante de l’ouverture de Lille World Design Capital 2020 se fera donc aussi ressentir et voir jusque dans cette ville flamande. Roubaix prévoit des expérimentations dans le domaine du design culinaire, du graphisme et du textile… Des artisans locaux et des professionnels réputés s’entendent sur des accents communs afin d’enthousiasmer le public pour toutes les possibilités que peut offrir le design. De son côté, Lambertsart se concentre sur tout ce qui se rapporte aux parfums, accueillant d’ailleurs le célèbre musée du parfum de Grasse.

Un siège de malt de bière

Le week-end d’ouverture au début de décembre introduit la première saison dans laquelle la région lilloise sera dominée par le slogan ‘Design is capital’. Au printemps seront présentés les projets POC (Proof of Concept). Il s’agit d’envois jugés réalisables en réponse à un vaste appel à propositions. Un bon nombre de ces projets retenus concernent l’habitat, l’économie circulaire, le domaine des soins ou le vivre ensemble en milieu urbain.

Parmi les préoccupations les plus importantes pour les projets POC au printemps figurent de nouveaux modèles de production durable, le bien-être des habitants de la région MéL et les liens entre les générations. Il est, par exemple, possible de créer en réutilisant des matières premières parfois inattendues. Quelle peut être la solidité d’un siège fabriqué en malt de bière, produit de rebut d’une brasserie locale ? Comment revaloriser ou recycler les restes de stock d’une célèbre chaîne de mode française tout en restant unique et ‘à la page’ ? Comment améliorer le bien-être dans la ville ? Est-ce que des peintures de trottoir ludiques peuvent inciter les gens à bouger davantage, à jouer et à se fréquenter de manière décontractée ? Ce ne sont que quelques-unes des idées surprenantes et rafraîchissantes qui seront testées ici et présentées au public. Et qui ne manqueront sans doute pas de faire des petits…

De grandes expositions sont également prévues au printemps. Des personnalités connues comme Alexandre Bloch, Muller Van Severen et le designer belge Ramy Fischler mais aussi le design chinois y essaieront de préfigurer l’univers de demain. Et là non plus, la programmation ne se limite pas à la Métropole de Lille (MéL), puisqu’on trouve des activités jusqu’au Grand Hornu près de Mons ou au Musée du Design à Gand.

Préfigurer l’avenir

Profitant du beau temps en été, Lille 2020 sort encore davantage au grand air. Les grandes avenues du centre, les zones aux abords de la ville, le bassin minier, la région entre la Deûle et l’Escaut, tous ces endroits deviennent des sites privilégiés accueillant festivals et expérimentations. Diverses écoles d’architecture et de design proposent de véritables summer camps et de grandes personnalités internationales du design se rencontrent lors d’un grand événement de réseau pour entreprises et entrepreneurs. En plus, la célèbre Braderie de Lille au début du mois de septembre s’inscrira elle aussi dans le cadre de l’été Design 2020.

Certaines organisations trouvent par leur participation à Lille Design 2020 une audience bien plus vaste et un intérêt plus important.

Un peu plus dans la périphérie se déroulent aussi des choses très passionnantes. Certaines organisations y opèrent déjà depuis de longues années mais leur participation à Lille Design 2020 leur procure soudain une audience bien plus vaste et un intérêt plus important. Tourcoing, par exemple, aura son exposition sur des visions d’avenir : utopies, dystopies, toutes les crises auxquelles l’humanité se voit confrontée… Le thème n’est certes pas facile, mais il est aussi urgent que d’une actualité brûlante. Il n’évitera pas non plus le besoin de nouveaux paradigmes pour imaginer notre avenir. Quel y sera le rôle de l’identité ? Et dans quelle mesure le rôle de la technologie, de la politique, des rapports sociaux sera-t-il déterminant ? Quel est ou quel sera notre comportement envers tous les autres organismes sur notre planète ? ‘Fluidités’ s’annonce très audacieux et prometteur.

Outre cet angle d’approche plutôt philosophique et questionneur, il est prévu un événement plus direct et intuitif à la Gare Saint-Sauveur, la Maker Fair. Ce site est depuis quelque temps déjà un endroit formidable de découverte et d’art contemporain. Sous le titre ‘Serial Eater’, le Food Design au Grand Hornu questionne nos habitudes, nos préférences, les tendances, notre comportement et nos envies bizarres en matière d’alimentation. Une nourriture pour le ventre, l’esprit et les yeux, tout ce qu’il faut pour nous mettre en appétit !

Le design comme facteur de solidarité

À l’approche de l’automne, Lille Design 2020 travaille vers sa grande finale, avec encore plusieurs événements pour le grand public et les professionnels. Le point d’orgue sera la Design Week qui doit se dérouler de concert avec Creativity Week et la Biënnale Interieur à Courtrai et la Dutch Design Week à Eindhoven (Pays-Bas). Sept jours ininterrompus de design, réunissant les sommités internationales pour ces événements grand public d’une qualité exceptionnelle. La Grande Nuit du Design constituera le sommet festif destiné au plus grand nombre.

L’objectif a été dès le début d’ouvrir la région à l’expérimentation et à la transformation par le biais du design. Cela ne peut se réaliser qu’en constituant autour de ce projet grandiose un réseau dynamique de collaborateurs passionnés dans de nombreux domaines, qu’il s’agisse de société, d’économie ou d’écologie. Avec au cœur évidemment une application de haute qualité du design dans toutes ses formes et ses utilisations. Il semble bien qu’une fois passée cette année ambitieuse de projets et d’événements, le design demeurera étroitement relié avec la MéL. Lille Design 2020 est surtout un couronnement et une nouvelle injection importante pour une région qui pouvait déjà se targuer d’une base et de collaborations solides en matière de design.

Réunir des compétences morcelées et augmenter en même temps le potentiel de chacune des régions concernées

Les collaborations transfrontalières comme Tripod n’y sont certes pas étrangères. Tripod concerne depuis 2011 cinq régions françaises et belges qui collaborent afin de faire s’estomper les frontières et d’affronter par le biais du design les défis concurrentiels en Europe. Le programme de coopération territoriale européenne, notamment Interreg France-Wallonie-Flandre, a pour objectif de stimuler les échanges économiques et sociaux entre quatre régions frontalières : les Hauts-de-France et le Grand-Est en France, la Wallonie et les provinces belges de Flandre-Occidentale et de Flandre-Orientale. Le programme entend réunir des compétences morcelées et augmenter en même temps le potentiel de chacune des régions concernées. Le Fonds européen de Développement régional (FEDER) soutient ainsi d’une part des projets concernant la recherche, l’innovation et le transfert de technologies, d’autre part la compétitivité des PME. Des collaborations existent aussi en matière de patrimoine, de ressources naturelles et de gestion des risques. Ce qui vaut aussi pour des thèmes comme la cohésion sociale, la santé, l’éducation et l’emploi.

Sous sa forme de concept plutôt abstrait, mais tout aussi bien par ses réalisations concrètes, le design parvient à créer un lien entre tous ces domaines et à entraîner ainsi effectivement la région vers un niveau plus élevé.

Un choix au hasard dans la programmation impressionnante révèle que Lille 2020 réalise sa mission de développer un nouveau modèle pour la métropole, du moins dans ses intentions. Le programme est multiple, attrayant et dynamique. Au fur et à mesure que se déroulent les événements et que les projets seront proposés au fil de l’an, il se vérifiera si les objectifs seront effectivement atteints. Entre-temps, ce ne sont certainement pas la passion ni l’engagement qui manquent à Lille Design 2020 !

À l’occasion de Lille 2020 Capitale du Design, une part importante du premier numéro de la revue Septentrion 2020 sera consacrée au design en Belgique, aux Pays-Bas et dans le nord de la France. D’éminents spécialistes de ces trois pays ont dès à présent accepté de contribuer à cette publication.

Le numéro doit paraître en avril 2020.

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.