Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Publications

Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Anvers: ville de Henri Conscience ou de Georges Eekhoud?
Pour les abonnés

Anvers: ville de Henri Conscience ou de Georges Eekhoud?

(Ludo Simons) Septentrion - 1983, nº 1, pp. 2-9

Ceci est un article de nos archives imprimées. Patientez, car nous devons le scanner

En 1812, Conscience naissait à Anvers, en 1854 Georges Eekhoud. Ces deux personnages illustrent la curieuse hétérogénéité de la ville à cette époque. Le père de Conscience appartenait au groupe flamandophone de Flandre, celui d'Eekhoud à la petite élite francophone. Eekhoud consacrerait plus tard un opuscule à Conscience: il situait son collègue flamand au sein d'un groupe de jeunes gens enthousiastes qui stimulaient la vie culturelle dans les années trente. Le Leeuw van Vlaanderen" (Lion de Flandre) changerait la face de la Flandre. Il fut traduit dans quantité de langues et devrait sa notoriété en France à Alexandre Dumas. L'œuvre d'Eekhoud reste pratiquement inconnue. On peut maintenant consulter des documents et des manuscrits sur ces deux écrivains tout à fait différents à l'AMVC ("Archief en Museum van het Vlaamse Cultuurleven" - Archives et Musée de la vie culturelle flamande). L'AMVC se propose en effet l'étude de toute la Flandre culturelle, qu'elle s'exprime en français ou en néerlandais."

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€3

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.