Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Publications

Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Erasme et les Pays-Bas
Pour les abonnés

Erasme et les Pays-Bas

(Johannes Trapman) Septentrion - 1982, nº 2, pp. 2-9

Ceci est un article de nos archives imprimées. Patientez, car nous devons le scanner

Les habitants des Pays-Bas n'étaient pas tous fiers d'Érasme, ce sont surtout les dominicains qui l'ont furieusement combattu. Bien qu'Érasme n'ait d'abord joué aucun rôle dans la querelle entre l'Église officielle et les remonstrants, on se servirait plus tard de son œuvre. C'est dans le courant du XVIIe siècle que l'influence d'Érasme serait la plus grande. L'œuvre d'Érasme est diverse. Il publia le De copia" où il traitait le latin comme un langue vivant. Dans une autre œuvre, il plaida pour la paix dans le monde ecclésial. Il combattit la guerre partout et chaque fois qu'il le put. Bien qu'il aspirât à l'unité, il n'était pas aveugle aux différences mais il pensait que l'évangile pouvait surmonter ces différences. Aussi son très célèbre "Éloge de la folie" peut-il être placé dans ce cadre: Érasme disait la vérité en riant, ce qui ne plaît guère aux esprits dogmatiques. En 1969 est paru le premier tome d'une nouvelle édition critique et annotée de son œuvre."

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€3

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.