Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Publications

Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Erasme, homo batavus
Pour les abonnés

Erasme, homo batavus

(Aloïs Gerlo) Septentrion - 1975, nº 3, pp. 18-34

Ceci est un article de nos archives imprimées. Patientez, car nous devons le scanner

Dans cet article, Gerlo essaie de juger jusqu'à quel point Erasme se montrait Néerlandais". Humaniste convaincu, Erasme était au premier chef un citoyen du monde qui accordait peu d'importance à son lieu de naissance. Il était tout le contraire d'un nationaliste et, tant qu'il y habita, il méprisa les Pays-Bas, pour leurs mœurs terre-à-terre. Aussi quitte-t-il définitivement la Hollande en 1501. La Flandre, en particulier le Brabant, sut le séduire un moment. Mais il ne tarda pas à trouver répugnante la joie de vivre flamande. Il quitte donc le Brabant pour Bâle (Allemagne) en 1521. Et voilà que prenant le contre-pied de ce qu'il écrivait quand il y vivait encore dans ses écrits postérieurs, il ne tarit pas d'éloges sur les mœurs plein d'humanité des Néerlandais et il aspire vivement à revenir en Brabant. A sa mort, il avait pris toutes les dispositions pour son retour."

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€3

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.