Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Publications

Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Felix Timmermans, anton Bergmann et la ville de Lierre
Pour les abonnés

Felix Timmermans, anton Bergmann et la ville de Lierre

(José De Ceulaer) Septentrion - 1980, nº 3, pp. 58-65

Ceci est un article de nos archives imprimées. Patientez, car nous devons le scanner

Les écrivains flamands Anton Bergmann (1835-1874) et Felix Timmermans (1886-1947) témoignent dans leur œuvre d'un grand amour pour leur ville de Lierre (province d'Anvers). Tous deux se sentaient très proches du petit peuple de Lierre et dénoncent souvent dans leurs ouvrages l'exploitation des humbles par les nantis. Ils font de fréquents emprunts à la langue populaire locale. En tant que conteurs, ils possèdent trois caractéristiques communes: la nostalgie du passé, une grande bonhomie, et l'amour de leur cité natale. De Ceulaer passe rapidement en revue ce qui subsiste du Lierre qu'ils ont décrit. C'est surtout le béguinage qui ne cesse de revenir dans leur œuvre.

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€3

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.