Publications
Humainement reconnaissable et mystérieux par manipulation : continuons à regarder Pieter Bruegel
Pour les abonnés
arts

Humainement reconnaissable et mystérieux par manipulation : continuons à regarder Pieter Bruegel

Où se trouve la clé de la magie que Pieter Bruegel l'Ancien continue à exercer sur nous? Comment devons-nous regarder ses toiles et que devons-nous penser des mythes dont son œuvre fait l'objet?

Je suis un garçon d’une dizaine d’années. Mon père est lui-même un artiste et sa bibliothèque croule sous les livres d’art. Je lui demande si je peux feuilleter ce gros livre encore une fois. Il est souvent hasardeux de reconstituer des souvenirs, mais je suis quasi certain que la vision de toutes ces toiles et de toutes ces images suscitait en moi une forte impression de déjà-vu. À l’époque déjà, j’étais captivé par le phénomène qui hante parfois les spécialistes de Bruegel: cette œuvre est à la fois insaisissable et reconnaissable, et cette remarquable combinaison peut susciter chez l’observateur l’impression qu’il est initié, qu’il comprend de quoi il s’agit.

«La nature fit un choix singulièrement heureux le jour où elle alla prendre, parmi les paysans d’un obscur village brabançon, le spirituel et truculent Pierre Bruegel pour en faire le peintre des campagnards.»

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous autorisez un paiement automatique. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be