Publications
Marieke Lucas Rijneveld gagne l'«International Booker Prize»
© J. Oosterhof.
© J. Oosterhof. © J. Oosterhof.
Pour les abonnés
compte rendu
Littérature

Marieke Lucas Rijneveld gagne l'«International Booker Prize»

Marieke Lucas Rijneveld (° 1991) a envahi la scène littéraire néerlandophone en 2015 avec des poèmes en forme de nuages: métaphore sur métaphore jusqu’à en remplir la page. Avec la version anglaise de son roman Qui sème le vent (The Discomfort of Evening) elle a remporté le prestigieux International Booker Prize. La traduction française a paru aux éditions Buchet / Chastel.

Dans Qui sème le vent, la famille Mulder est frappée par la mort d’un enfant. Depuis lors, les lèvres de la mère ont quelque chose d’étrange: «elle [les] gardait serrées, pareilles à deux limaces qui copulent», les commissures affaissées ou «pointées en avant - un coquelicot qui refuse d’éclore». Le langage visuel de Rijneveld apparaît ici distinctement, tout comme sa thématique, où un mutisme crispé tient sous son joug la famille calviniste: «Les morts, on n’en parle pas, on se les remémore.»

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.