Publications
Matea Bakula veut faire réincarner ses matériaux
© Lienke Roos
© Lienke Roos © Lienke Roos
Pour les abonnés
Arts

Matea Bakula veut faire réincarner ses matériaux

Pourquoi, en tant qu’artiste, nier les propriétés de ses matériaux? La sculptrice Matea Bakula (Sarajevo, 1990) a un faible pour le carton et la mousse isolante en raison de leur caractère et de leur «comportement» spécifiques. Mais les matériaux qui nous sont familiers au point de ne plus nous surprendre, la jeune femme les place sous un jour nouveau. Dans son travail futur, elle vise la «réincarnation» du plastique.

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€3

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.