Publications
(Archives) Trois questions qui subsistent. Les Pays-Bas et la Shoah
© Blacknight / Wikipédia
© Blacknight / Wikipédia © Blacknight / Wikipédia
Pour les abonnés
Histoire

(Archives) Trois questions qui subsistent. Les Pays-Bas et la Shoah

(Maarten Asscher) Septentrion - 2015, n° 1, pp. 35-39

En 2010, 65 ans après la fin l’occupation allemande des Pays-Bas, le gouvernement néerlandais a lancé une campagne intitulée «La Seconde Guerre mondiale prend sa retraite». L’idée semble avoir été que la guerre était maintenant si loin que sa commémoration n’avait plus de sens pour les jeunes générations. Quels effets ces tentatives de réorganisation de la mémoire collective néerlandaise de la guerre contre l’Allemagne nazie et des sinistres années de l’occupation de 1940 à 1945 ont-elles eus sur des groupes de victimes et sur leurs descendants?

Continuez votre lecture ICI.

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€3

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.