Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Publications

Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Valery Larbaud et Eddy du Perron
Pour les abonnés

Valery Larbaud et Eddy du Perron

(J.H.W. Veenstra) Septentrion - 1978, nº 3, pp. 52-58

Ceci est un article de nos archives imprimées

C'est par l'ouvrage A.O. Barnabooth" que l'écrivain néerlandais eut son premier contact avec l'œuvre de Larbaud. Il était tellement subjugué qu'il se mit à imiter Larbaud et son personnage fictif Barnabooth. Ils se rencontrèrent à Paris en 1934 et entretinrent ensuite une courte correspondance. Entre-temps, Du Perron avait déjà traduit "Le pauvre chemisier" de Larbaud. La grave maladie qui terrassa Larbaud en 1935 mit fin à leur correspondance. C'est Du perron qui introduisit et fit connaître l'œuvre de Larbaud dans les régions de la langue néerlandaise. Avec une anthologie."

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€3

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.