Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Publications

Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Deux poèmes de Lieke Marsman
© Simone Peek
© Simone Peek © Simone Peek
Littérature

Deux poèmes de Lieke Marsman

Depuis le 21 janvier 2021, Lieke Marsman (° 1990) est la Poétesse nationale des Pays-Bas. Elle succède à Tsead Bruinja. Le titre de Poète ou Poétesse national·e existe aux Pays-Bas depuis 2000. Lieke Marsman est la huitième personne, et à ce jour la plus jeune, à occuper ce prestigieux poste. Tout au long des deux années de son mandat, elle écrira des poèmes lors d'événements nationaux et se fera ambassadrice de poésie.

Les deux poèmes ci-dessous sont tirés de l'ouvrage Man met hoed (Homme au chapeau) qui regroupe les premiers recueils de Lieke Marsman.

Tu es l’interviewer

Tu es l’interviewer. Tu ne racontes pas grand-chose
de sensé, mais poses de bonnes questions que je te tends
et tu es beau sur toi. Si tu m’interroges sur mon enfance,
je ne serai pas surprise d’apprendre que tu connais les secrets
que j’ai repoussés dans la marge. Je ne réponds pas par des questions:
à un autre moment, dans une autre situation,
je serai l’interviewer, dans ta tête. Dis-en plus

sur ton père, lui qui aimait les groseilles à maquereau,
tandis qu’il t’apprenait à sarcler, à séparer l’ivraie
des fleurs, ce que font les pères, ce dont

dans une vie postérieure tu fais avide usage, à présent
que tu arraches à la hâte les laiterons de ton cœur,

me demandes-tu.

Conversation avec T

ça c’est de la belle musique
à mon avis de la musique faite pour qu’on l’écoute ensemble
alors que la fenêtre est ouverte

ouais une personne fixe le vide par la fenêtre
et pas l’autre
dans une maison qui a des portes coulissantes

ouvrant sur un jardin pas très grand mais bien assez
une maison où l’on habite
notre réfrigérateur est plein

et par un autre jour
on regarde le quiz le couteau sur la table, s’il fait plus froid que le jour en question
en attendant aujourd’hui on mange des biscuits salés

on a des voisins, à vrai dire ils sont en vacances
ils nous laissent nous occuper de leurs plantes
certains livres sont déjà anciens, ils se trouvent sur les rayonnages du bas

il y a un arbre auquel pend
au bout d’une seule corde une balançoire
aujourd’hui je vais la réparer

on envisage de faire construire un bow-window
pour ce faire il nous faudra peut-être vendre la voiture
sans compter qu’il y a beaucoup de mousse entre les dalles

cependant elle n’est plus visible sous la lumière du jour
demain je l’ôterai quand même, à la pointe d’un couteau
j’y consacrerai ma matinée

il arrive
que tu m’entendes à la cuisine
crier quelque chose depuis la chambre à coucher du premier

il arrive
qu’on perde la clé
dans ce cas on en fait une nouvelle

Lieke Marsman, Man met hoed, Amsterdam, éditions Atlas Contact, 2017.
S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.