Publications
Distribution de prix par le Comité pour la Flandre française (KFV)
© Luc van Eeckhout
© Luc van Eeckhout © Luc van Eeckhout
Les Pays-Bas français
société

Distribution de prix par le Comité pour la Flandre française (KFV)

Dimanche dernier, dans le charmant cadre rural de Saint-Jans-Cappel, à proximité du mont Noir et de la Villa Marguerite Yourcenar, le Comité pour la Flandre française a remis pour la cinquième fois le prix Luc Verbeke ainsi que la quatorzième édition du prix Vital Celen.

Le prix Vital Celen récompense un Flamand de France ou une association flamande de France qui a eu un mérite particulier dans le domaine de la diffusion de la langue et/ou de la culture néerlandaises dans la région frontalière. Le prix porte le nom du linguiste et homme de lettres Vital Celen qui a fait preuve durant toute sa carrière d’un grand intérêt pour la Flandre française. Cette fois, il a été décerné pour la première fois à une femme. La Néerlandaise Hedwig van Hemel habite et travaille depuis plus de trente ans en Flandre française. Arrivée dans la région pour y enseigner pendant six mois le néerlandais à Bailleul, elle en a fait son pays d’élection. Elle a donné des cours de néerlandais pour le Comité pour la Flandre française (KFV), pour la Chambre de Commerce à Armentières et à l’université de Lille, tout en étant très active à la Maison du Néerlandais à Bailleul. Actuellement, Hedwig van Hemel est directrice du musée Benoît-de-Puydt qu’elle a le plaisir de présenter dans ce petit film.

Le prix Luc Verbeke a été décerné pour la cinquième fois dimanche dernier. Il a été baptisé Luc Verbeke d’après le nom du cofondateur du Comité pour la Flandre française, et il est destiné à récompenser des publicistes qui ont contribué à une meilleure connaissance de la Flandre française auprès d’un large public. Le prix Luc Verbeke est doté d’un montant de 3 000 euros, la moitié pour une publication en néerlandais, l’autre moitié pour une publication en français.

Du côté francophone, le journaliste Jean-Pascal Vanhove a été couronné pour ses très nombreuses années d’engagement en faveur de l’histoire de cette région et pour ses diverses publications sur ce sujet. Sa publication la plus récente a pour sujet les années de guerre à Hazebrouck à l’époque de la Seconde Guerre mondiale. L’éloge a été prononcé par Eric Vanneufville, historien réputé, qui publie par ailleurs en novembre prochain une nouvelle biographie de Jean-Marie Gantois.

La parution du superbe livre Het landschap van de polyfonisten. De wereld van de Franco-Flamands 1400-1600 (Le paysage des polyphonistes. L’univers des Franco-Flamands de 1400 à 1600) de Paul Van Nevel et du photographe Luk Van Eeckhout a fortement simplifié la tâche du jury, a estimé Johan Strobbe, président du Comité pour la Flandre française, lors de son éloge. Le critique Rudy Tambuyser était du même avis dans son article publié sur Les Plats Pays. Le célèbre directeur musical Paul Van Nevel s’est présenté en personne pour réceptionner son prix et exprimer par la même occasion l’espoir que cette récompense puisse donner une impulsion supplémentaire en faveur de la publication d’une version francophone de ce livre magnifique.

Cette réunion très soignée a été illustrée par le compositeur contemporain et non-conformiste franco-flamand William Schotte, qui accorde toujours une place d’honneur à la musique flamande traditionnelle.

Les Pays-Bas français

La montagne magique

JefVanStaeyen

merci, Dirk,
Belles nouvelles.
Croisons les doigts pour le livre de Paul Van Nevel en français.
Et pour que le musée de Bailleul puisse continuer à être aussi passionnant qu'il l'est (l'expo récente m'a beaucoup plu).
Une petite erreur, toutefois: la Chambre de Commerce à Armentiers...
doit être Armentières.
cordialement,

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous autorisez un paiement automatique. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be