Publications
Emma Wiersma: OKRO/ mère de vinaigre
© Marianne Hommersom / Naturalis Biodiversity Center, Leiden
© Marianne Hommersom / Naturalis Biodiversity Center, Leiden © Marianne Hommersom / Naturalis Biodiversity Center, Leiden
Jeunes voix sur l'esclavage
Littérature
Histoire

Emma Wiersma: OKRO/ mère de vinaigre

18 jeunes écrivains de Flandre et des Pays-Bas donnent la parole à un objet de l’exposition Slavernij (Esclavage) du Rijksmuseum à Amsterdam. Emma Wiersma a écrit un poème pour accompagner l’herbier de Paul Hermann de 1687.

OKRO/ mère de vinaigre

fol. 17 Aribanari | La fleur de cet arbre imite le parfum d’une rose, ses fruits ressemblent à des nèfles.

fol. 7 Moraria | La plante produit des rejetons, des fruits proches de la camomille, ils ressemblent à des fraises, leur goût sucré n’est pas désagréable.

fol. 21 Swampu Pakuli | Le bois de cet arbre est rouge, dur et lourd. De la consistance de la gomme, ses fruits ressemblent à des prunes, ils sont comestibles et portent de petites couronnes de cire jaune. De l’écorce s’écoule un liquide poisseux et sucré.

J’ai pris une graine du folio un. Je l’ai mise dans la terre et soixante jours plus tard, des doigts striés de vert sont sortis.

Les doigts sont devenus des mains et je l’ai regardée tremper soigneusement les graines dans l’eau, les recouvrir de terre, attendre impatiemment, chanter un hymne, mais en silence.

fol. 11 Marmadas | L’arbre n’a pas la moindre fleur, mais des fruits qui ressemblent à des noix poilues, renfermant une pulpe douce et sucrée qui rappelle la marmelade.

Durant sa captivité, elle vit des mangroves, le sel entre leurs racines, leur fier reflet colorait l’eau et elles poussaient à leur guise.

fol. 37 Snekiwiwiri | Contient un jus sucré à l’odeur lourde. Utilisé en cas de crises d’hystérie.

Elle avait crié, elle en avait assez, elle s’était effondrée sur le sol et avait décidé: elle éviterait les coups.

fol. 14 Sibi Wiri | Est utilisé en traitement de la constipation.

Elle avait ramassé les graines (ovales à l’odeur de musc), les avait dissimulées dans ses cheveux, s’était faufilée dehors et avait pris la fuite.

fol. 4 Barklak | Les fruits rappellent des pots à couvercle. L’écorce de cet arbre est recherchée pour en faire des cordes, mais son bois est utilisé pour construire des bâtiments, car il est résistant comme du fer, au point qu’on peut à peine y enfoncer des clous.

Elle avait noué les plantes adultes en cordes, elle avait déplacé des pierres, construit un village. Elle recueillit ses filles évadées et apaisa de son mieux leurs blessures.

fol. 26 Abongra | Porte des fleurs blanches. Après avoir été pressées, les graines libèrent une huile sucrée au pouvoir analgésique.

Elle cueillit les fruits jeunes, leur section transversale montrait des étoiles, elle coupa et ajouta huile et vinaigre.

«Nous ne sommes pas des curiosités», chuchotaient ses doigts.

«Je n’imite pas les roses, j’aide les malades, je maintiens le sable en place quand tu cours.»

«Et s’il est vrai que nous devenons bois et corde, nous apaisons aussi la douleur et nous sommes grands et nous sommes prêts à aider et mâche-nous mâche-nous.»

L’aïeule mélange le contenu de la marmite

Et elle décide dans quel sens remuer

À quel moment s’étirer quand elle sent une crampe

Comment chanter, qui nourrir

Elle décide du nombre d’assiettes qu’elle mange.

fol. 32 (–) | Cette plante n’a pas de nom et ses branches et son tronc abîmés laissent échapper un liquide corrosif, très nocif pour le visage et les yeux.

Depuis le folio quatre, le Barklak se tait, il regarde, rempli de honte. Son écorce est devenue corde, la corde a hissé des mâts, il a ligoté ses mains, n’a rien dit, l’a regardée se faire battre.

Et un à un, chaque folio chacun protège les plantes,

les expose en toute sécurité,

loin de leurs longues racines, bien au-delà des océans.

Voir aussi : mère nature

Ce texte a été écrit dans le cadre d’un projet de résidence de la maison néerlando-flamande deBuren en collaboration avec la fondation Biermans-Lapôtre.
Série

Jeunes voix sur l'esclavage

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.