Publications
Le Rijksmuseum reconstitue «La Ronde de nuit» de Rembrandt
© Rijksmuseum / Reinier Gerritsen
© Rijksmuseum / Reinier Gerritsen © Rijksmuseum / Reinier Gerritsen
Arts

Le Rijksmuseum reconstitue «La Ronde de nuit» de Rembrandt

La Ronde de nuit, le chef-d’œuvre de Rembrant exposé au Rijksmusem, retrouve son état et ses dimensions d’origine grâce à l’intervention de l’intelligence artificielle.

Pour la première fois depuis plus de 300 ans, le Rijksmuseum présente La Ronde de nuit dans son état et ses dimensions d’origine. Plusieurs parties de la toile avaient, par le passé, été coupées pour pouvoir ajuster le tableau à un nouvel emplacement plus petit. L'équipe de l'Opération Nachtwacht a aujourd'hui réussi à reconstruire ces parties manquantes. Elles sont actuellement montées temporairement autour du tableau mondialement célèbre de Rembrandt.

Réalisée grâce à l'intelligence artificielle, cette reconstruction prend appui sur la copie du tableau datée du XVIIe siècle attribuée à Gerrit Lundens. L'équipe a tout d'abord appris la technique de peinture de Rembrandt et l'utilisation de la couleur à partir de réseaux neuronaux dits artificiels. Ensuite, l'ordinateur a copié les parties manquantes à la manière de Rembrandt.

Cette reconstruction s'inscrit dans l'Opération Nachtwacht et représente une avancée importante pour l'histoire de l'art. Le résultat sera présenté au public du Rijksmuseum durant les trois prochains mois.

Aux visiteurs qui ne peuvent se rendre au musée en raison des mesures sanitaires actuelles, le musée propose sur son site internet une série de photographies des parties rétablies, enrichies de nombreuses informations complémentaires. Le public peut également suivre les étapes de la reconstruction du tableau sur le nouveau site web du Rijksmuseum. À partir des différentes images proposées, il a la possibilité de zoomer sur les découvertes faites dans le cadre de cette recherche. Une vidéo retraçant le travail de reconstruction a également été mise en ligne, accompagnée d'informations plus précises sur les différentes techniques de recherche appliquées lors de l'Opération Nachtwacht.

Une composition originelle plus dynamique

Il existe un certain nombre de différences importantes entre La Ronde de nuit que les visiteurs connaissent et la composition d'origine du tableau. À gauche, on voit ainsi trois personnages sur un pont, deux arquebusiers et un jeune garçon. Les deux arquebusiers principaux, le capitaine Frans Banninck Cocq et le lieutenant Willem van Ruytenburgh, ne sont pas distribués au centre, mais à droite du milieu. Cela augmente considérablement la dynamique et le mouvement dans le tableau.

La figure de l'enfant à la corne de poudre se tenant, au premier plan à gauche, au parapet, apparaît plus clairement. Comme il dispose de plus d'espace pour se mouvoir, on ressent mieux le fait qu'il se précipite vers l'avant. Le heaume du milicien tout à fait à droite est entièrement peint, et il y a de l'espace au-dessus du drapeau, ce qui donne un rendu plus convaincant au mouvement de l'enseigne qui le soulève.

Avancée importante pour la recherche en histoire de l’art

La reconstruction est importante pour la recherche en histoire de l'art dans le cadre de l'Opération Nachtwacht. En reconstruisant les parties manquantes, en les imprimant sur des panneaux et en les accrochant temporairement autour de la toile coupée que nous connaissons aujourd'hui, les chercheurs peuvent ressentir l'impression originellement produite par le tableau. L'Opération Nachtwacht, qui est à ce jour la recherche la plus ambitieuse et minutieuse jamais effectuée sur le chef-d'œuvre de Rembrandt, se trouve depuis l'été 2019 dans sa phase de recherche. Le rétablissement proprement dit des parties manquantes ne commencera qu'une fois cette phase achevée.

Origine et amputation du tableau

Rembrandt a terminé La Ronde de nuit en 1642. Le tableau lui avait été commandé par la Garde civique d'Amsterdam pour décorer sa nouvelle salle des banquets du quartier général du Kloveniersdoelen. Il appartenait à un ensemble de sept toiles illustrant les régiments d'arquebusiers.

En 1715, le tableau a été transféré au deuxième étage de la Nieuwe Stadhuis, le nouvel hôtel de ville d'Amsterdam, actuel palais de la place du Dam. Pour pouvoir insérer la toile dans l'emplacement plus petit qui l'attendait, entre deux portes, celle-ci a été coupée sur chacun de ses côtés; la partie gauche a cependant subi un découpage plus important. Les parties découpées de La Ronde de nuit n'ont jamais été retrouvées.

«Les parties manquantes de La Ronde de nuit sont un grand mystère. Chaque génération a essayé de reconstruire le tableau selon les moyens et la technologie à sa disposition. Nous le faisons à notre tour en profitant des techniques les plus avancées actuellement disponibles», a affirmé Pieter Roelofs, responsable du département des peintures et sculptures au Rijksmuseum.

Visionnez la vidéo de la restauration (en néerlandais et en anglais avec sous-titres anglais) ICI.
Approchez les principales différences en gros plans (page en anglais) en cliquant ICI.
S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.