Publications
Les 5 meilleurs articles de 2020 sur la langue
La colonie d'Essequebe © Nationaal Archief
La colonie d'Essequebe © Nationaal Archief La colonie d'Essequebe © Nationaal Archief
Le meilleur de 2020
Langue

Les 5 meilleurs articles de 2020 sur la langue

Parlons un peu skepi

Des chercheurs de l’université de Cracovie et de l’université de Stockholm ont découvert 250 mots de skepi dans le journal d’un missionnaire du XIXe siècle. Cela multiplie pratiquement par deux le nombre de mots connus de ce créole néerlandais désormais éteint. Il était jadis parlée dans la région de l’Essequibo, qui appartient aujourd’hui à la république coopérative du Guyana.

Poursuivez la lecture ICI.

«Crapule, ordure, fermez vos gueules, restez dans votre trou, salopes»: Le langage grossier en politique

«He’s back, bitches» (Il est de retour, salopes.) «Crapule, ordure, racaille». Ou encore: «fermez simplement vos gueules», «restez dans votre trou». Dans les Plats Pays comme ailleurs, le langage grossier dans la bouche de politiques en poste n'est plus une exception. Cette inflation verbale est-elle spontanée ou innocente ou dissimule-t-elle une stratégie calculée? Et quelles en sont les conséquences?

Poursuivez la lecture ICI.

Je trouve que le néerlandais est une belle langue

Une branche néerlandaise pousse à l’arbre des Sections internationales en France. Nous pouvons l’admirer depuis septembre 2018 dans trois établissements : à l’école Anne Frank – Jean Moulin (Halluin), au collège Lili Keller Rosenberg (Halluin) et au lycée Gambetta (Tourcoing) où des locuteurs natifs aussi bien que des élèves francophones peuvent désormais approfondir leurs capacités en néerlandais.

Poursuivez la lecture ICI.

Parler avec les mains : les langues des signes aux Pays-Bas et en Flandre

Les langues des signes sont des langues «visuo-gestuelles» pratiquées par des communautés de sourds. Ce sont des langues naturelles à part entière, qui possèdent leur propre lexique et leur propre grammaire. Contrairement à une opinion largement répandue, il n’existe pas de langue des signes universelle. Les langues des signes ne forment pas non plus une communication verbale traduite par des gestes, ce sont des langues autonomes. Ainsi, deux pays partageant une même langue parlée peuvent avoir chacun une langue des signes différente. Aux Pays-Bas et en Flandre, la partie nord de la Belgique, on parle la même langue, mais on ne «signe» pas la même langue. La Nederlandse Gebarentaal (NGT ou langue des signes néerlandaise) et la Vlaamse Gebarentaal (VGT ou langue des signes flamande) constituent deux langues des signes différentes.

Poursuivez la lecture ICI.

En chaussettes blanches et sandales

Le sondage sur le thème Vertrokken Nederlands (Le néerlandais expatrié) effectué récemment auprès de Néerlandais et de Flamands qui ont émigré en ce XXIe siècle a mis en évidence que, chez l’immense majorité de ces émigrés, la langue et la culture néerlandaises continuent d’avoir une place prépondérante dans la vie quotidienne.

Poursuivez la lecture ICI.

TOUS LES ARTICLES SUR LA LANGUE

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.