Publications
Les rapports des auteurs francophones belges d'origine flamande avec la Flandre
Pour les abonnés

Les rapports des auteurs francophones belges d'origine flamande avec la Flandre

(Vic Nachtergaele) Septentrion - 1977, nº 1, pp. 65-76

Ceci est un article de nos archives imprimées. Patientez, car nous devons le scanner

Les écrivains flamands d'expression française se sentaient surtout des liens émotionnelles avec la Flandre. La Flandre est pour eux une donnée poétique plutôt qu'une réalité politique. C'est pourquoi ils n'appuyaient pas du tout la néerlandisation, estimant que le français devait rester l'unique langue culturelle de la Belgique. Toutefois la Flandre ne cesse d'apparaître dans leurs œuvres. Ils la voient essentiellement sous quatre aspects: la terre natale, les années d'enfance, le passé prestigieux et le folklore. Au sujet de : Charles De Coster, Maurice Maeterlinck, Georges Eekhoud, Emile Verhaeren, Franz Hellens, Max Elskamp, Georges Rodenbach, Michel de Ghelderode et Marie Gevers.

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€3

€4/mois

€40/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.