Publications
Un hall d’usine rénové à Tilburg est élu édifice international de l’année
Société

Un hall d’usine rénové à Tilburg est élu édifice international de l’année

Lors du douzième World Architecture Festival à Amsterdam, le LocHal à Tilburg a été élu ‘World Building of the Year’. Le jury du plus grand festival d’architecture du monde a qualifié le hall d’usine dans la ville néerlandaise du Brabant du Nord de condenseur social et de lieu où des utilisateurs les plus divers se rencontrent dans des intentions différentes.

Le LocHal est un ancien hall d’usine construit en 1932 qui a servi d’atelier d’entretien de locomotives jusqu’en 2009. La ville a acquis le bâtiment abandonné dans l’intention de le démolir, mais elle décida néanmoins en 2016 de le réhabiliter et d’y abriter entre autres une bibliothèque (Bibliotheek Midden-Brabant). La réalisation en a été confiée à plusieurs bureaux d’architectes : Civic Architects, Braaksma & Roos Architectenbureau et Inside Outside/Petra Blaisse. Le coût total du projet a été budgétisé pour plus de trente millions d’euros.

L’idée des concepteurs était de transformer l’ancien hall d’usine gigantesque en un hall urbain bouillonnant de vie. La zone d’entrée ressemble à une grande place publique couverte, avec d’immenses escaliers qui peuvent aussi servir de gradins. Ces escaliers conduisent au deuxième étage où se trouvent la bibliothèque et des coins de lecture tranquilles. À l’étage supérieur encore, on arrive sur un balcon urbain avec une vue splendide sur la ville.

L’édifice accueille en outre deux institutions artistiques, un café urbain et plusieurs espaces de bureaux ou de réunions. Certains sont en location et d’autres peuvent être utilisés publiquement. LocHal a été conçu de telle manière qu’il est avant tout un lieu de rencontre pour les habitants. Un des bureaux d’architectes qui ont également participé au projet LocHal est celui de Francine Houben qui s’est fait une réputation internationale pour la rénovation de bibliothèques, parmi lesquelles la New York Public Library.

Les sols et les escaliers jouent un rôle important dans ce bâtiment. D’énormes parois mobiles en textile en accentuent l’échelle, définissent les espaces et améliorent l’acoustique. Mais les architectes ont aussi conservé de nombreux éléments originaux. Les voies de grues, des rails et l’impressionnante construction en acier avec les anciennes couches de peinture demeurent visibles. Ils ont également conservé les façades de verre armé dépoli qui laissent entrer une lumière tamisée.

Le nouveau bâtiment a ouvert ses portes au début de 2019, recueillant sur-le-champ des critiques très élogieuses. Et surtout, la population locale s’en est très vite emparé comme d’une nouvelle ‘salle de séjour’ publique. Dès le premier mois suivant l’inauguration, plus de cent mille personnes ont visité le LocHal. La presse en a parlé de manière élogieuse. NRC-Handelsblad a rebaptisé l’édifice ‘Centre Pompidou de Tilburg’ et de Volkskrant en a fait l’éloge pour son ambiance formidable et ses innombrables possibilités d’utilisation. Le LocHal a aussi récolté divers prix et des sélections pour des concours. Il a, par exemple, été sélectionné pour le prix international de la meilleure bibliothèque publique de l’année, prix qu’il n’a finalement pas obtenu, probablement parce qu’une autre bibliothèque néerlandaise (à Den Helder) l’avait déjà remporté l’année précédente. Par contre, LocHal a bel et bien obtenu le Dezeen Award ‘Rebirth of the Year’, un prix d’architecture, d’intérieur et de design très important, ainsi que le prix du public du concours BNA Beste Gebouw 2019, le prix néerlandais par excellence pour les bureaux d’architectes.

Le LocHal se trouvait sur les terrains d’une morne gare de triage. Le succès de ce nouveau lieu de rencontre à Tilburg a aussi attiré d’autres initiatives. Trois établissements d’enseignement de Tilburg et le groupe de presse De Persgroep ont entamé une collaboration au sein de MindLabs, un centre d’innovation se focalisant sur l’aspect humain de la technologie. « L’on constate ici ce que la culture peut faire dans une ville et pourquoi elle est tellement importante », affirme Marcelle Hendrickx, l’échevin chargé de la culture à Tilburg.

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.