Publications
L’antisémitisme n’a jamais totalement disparu en Europe
Pour les abonnés
société

L’antisémitisme n’a jamais totalement disparu en Europe

L’antisémistisme qui refait surface aujourd’hui est une combinaison de préjugés jamais totalement disparus d’Europe et d’un «nouvel antisémitisme» chez les musulmans.

Les Juifs ont, de tout temps, servi de bouc émissaire aux régimes s’efforçant de conjurer des crises. Ce fut le cas avec les pogroms de la Russie tsariste, les lois raciales de Nuremberg de l’Allemagne nazie et la diabolisation des Juifs comme critique de l’État d’Israël par les régimes arabes.

Le malaise qui sévit actuellement sur le monde, le climat de peur et de fureur incontrôlée qui plane sur l’Occident après la crise bancaire et la crise migratoire, ont largement ouvert les portes à une nouvelle vague d’antisémitisme.

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€5/mois

€50/année

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous autorisez un paiement automatique. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be