Publications
«J’étouffe dans ma langue, la mienne, la seule»
© «Letterenhuis», Anvers.
© «Letterenhuis», Anvers. © «Letterenhuis», Anvers.
Pour les abonnés
Perdu dans toutes nos langues
Langue

«J’étouffe dans ma langue, la mienne, la seule»

Sous forme de boutade, on pourrait dire: les Flamands sont si sensibles à leur langue qu’ils en attrapent des crampes; les Néerlandais, eux, sont si habitués à leur langue qu’ils en éprouvent souvent de l’indifférence. Examinons le contexte historique et linguistique qui permet d'expliquer cette différence.

À quel moment l’Algemeen Beschaafd Nederlands (littéralement: le néerlandais cultivé commun, c’est-à-dire le néerlandais standard) s’est-il implanté en Flandre? Comme langue parlée, dans les années 1930, je dirais, par le biais de la …radio.

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€4/mois

Série:

Perdu dans toutes nos langues

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.