Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Publications

Miroir de la culture en Flandre et aux Pays-Bas

Les 5 meilleurs articles de 2020 sur la littérature
© musée des Beaux-Arts de Gand
© musée des Beaux-Arts de Gand © musée des Beaux-Arts de Gand
Le meilleur de 2020
Littérature

Les 5 meilleurs articles de 2020 sur la littérature

Le chagrin littéraire de la Belgique. La «Belgitude» dans la recherche littéraire

Pour l’exploration de la littérature belge (néerlandophone et francophone), ne serait-il pas important de ne plus se cantonner dans des orientations linguistiques strictement limitées, mais de travailler avec des catégories plurilingues ou transculturelles, voire nationales? Yves T'Sjoen présente un plaidoyer pour l’étude d’un point de vue plurilingue de ce qui fait la différence entre les littératures belges et celle des Pays-Bas et de la France.

Poursuivez la lecture ICI.

Éliminer Dieu? Le calvinisme dans la littérature néerlandaise

Depuis l’aube du XXe siècle, de plus en plus d’auteurs néerlandais se sont publiquement détournés du calvinisme et de ses prescriptions. Dans les années 1960 et 1970, on a même pu avoir l’impression que les écrivains néerlandais allaient se charger en personne de mettre Dieu à la porte de l’Église. Si la critique et le doute n’ont jamais cessé, ils ont trouvé à se diversifier dans leur mode d’expression, comme le montre Maarten Dessing dans cet article.

Poursuivez la lecture ICI.

«Chaque lecteur façonne sa propre Hadewijch»: un entretien avec Daniel Cunin

Hadewijch d’Anvers était active vers le milieu du XIIIe siècle. Son oeuvre a fait l'objet de quelques traductions françaises et le lecteur francophone s’en voit offrir une nouvelle: Daniel Cunin a récemment traduit de l’une des quatre œuvres de la Brabançonne, à savoir des Liederen ou Chants, recueil regroupant 45 poèmes d’amour. Il en parle dans un entretien avec Tijl Nuyts.

Poursuivez la lecture ICI.

Une lutte entre le fils et l’écrivain : Adriaan van Dis

Le roman Quand je n’aurai plus d’ombre de l’auteur néerlandais Adriaan van Dis (° 1946) vient s’ajouter à la liste des auteurs de langue néerlandaise ayant écrit sur leur relation avec leur mère. Ce roman «extraordinaire, qui creuse de manière tragicomique vers l’essence de la nature humaine» selon le jury du prix Libris, relate avant tout une lutte entre un fils et un écrivain.

Poursuiviez la lecture ICI.

Marieke Lucas Rijneveld gagne l'«International Booker Prize»

Marieke Lucas Rijneveld (° 1991) a envahi la scène littéraire néerlandophone en 2015 avec des poèmes en forme de nuages: métaphore sur métaphore jusqu’à en remplir la page. Avec la version anglaise de son roman Qui sème le vent (The Discomfort of Evening) elle a remporté le prestigieux International Booker Prize. La traduction française a paru aux éditions Buchet/Chastel. En voici un compte rendu.

Poursuivez la lecture ICI.

TOUS LES ARTICLES SUR LA LITTÉRATURE

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.