Publications
«Fichue famille», la mémoire partagée d’Adriaan van Dis et Peter van Dongen
© P. van Dongen / Dupuis.
© P. van Dongen / Dupuis. © P. van Dongen / Dupuis.
Pour les abonnés
compte rendu Chronique parisienne
Littérature

«Fichue famille», la mémoire partagée d’Adriaan van Dis et Peter van Dongen

Pour les raisons bien connues, l'auteur de la Chronique parisienne n'a pas pu visiter des musées ou participer à des événements culturels au cours des dernières semaines. Ainsi Geneviève Nevejan a eu tout le temps de se consacrer aux livres. Voici sa critique d'une BD signé Peter van Dongen qu'elle a pu lire en prépublication. En adaptant le roman Fichue famille du romancier néerlandais Adriaan van Dis (° 1946), l’auteur de BD Peter van Dongen renoue avec ses origines sino-indonésiennes qui sont aussi une part de l’histoire collective des Pays-Bas.

Le versant le plus connu de l’œuvre de Peter van Dongen est celui du dessinateur Jacobs dont depuis 2018, il perpétue Blake & Mortimer pour les éditions Dargaud, l’autre versant dialogue avec ses racines indonésiennes. La mère de Peter van Dongen Anita Kneefel était née aux Célèbes d’une mère sino-moluquoise et d’un père indonésien qui avait servi dans l’armée néerlandaise.

Poursuivre la lecture de cet article?

Cet article est payant. Achetez l’article, ou souscrivez un abonnement donnant accès à tous les articles repris dans les plats pays.

€4/mois

S’inscrire

S’enregistrer ou s’inscrire pour lire ou acheter un article.

Désolé

Vous visitez ce site web via un profil public.
Cela vous permet de lire tous les articles, mais pas d’acheter des produits.

Important à savoir


Lorsque vous achetez un abonnement, vous donnez la permission de vous réabonner automatiquement. Vous pouvez y mettre fin à tout moment en contactant philippe.vanwalleghem@onserfdeel.be.